• Equipe pro
  • ExclusivitéExclusivité

Ben Lucas est arrivé !

Le 23 octobre 2014

Suite à la blessure de François Trinh-Duc, survenue durant le match qui opposait les Cistes à Oyonnax, le staff sportif était en recherche active d’un joker médical et l’a finalement trouvé en la personne de Ben Lucas, 1,78M pour 81Kg. Arrivé il y a quelques jours en provenance d’Australie, nous lui avons posé quelques questions avant de le retrouver très bientôt sur les terrains! 

MHR : Tout d’abord, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Ben Lucas : Bien sûr ! Je m’appelle Ben Lucas, je viens de Brisbane en Australie, et j’ai joué au rugby toute ma vie ! J’ai commencé ma carrière il y a 9 ans aux Queensland Reds.  

MHR : Ben, tu arrives à Montpellier suite à la blessure de François Trinh-Duc. Tu as du prendre ta décision très rapidement. Quelles sont les raisons de ta venue en France ?

Ben Lucas : Tout est arrivé de manière très rapide il y a 2 semaines. Mon manager a été contacté par Mohed Altrad. Il cherchait à savoir si j’étais libre, ce qui était le cas à ce moment-là donc je n’ai pas hésité une seconde. J’ai vu cela comme une très belle opportunité.

MHR : Etais-tu déjà venu en France auparavant ?

Ben Lucas : Je suis déjà allé à Bordeaux, chez des amis, mais c’est la seule et unique fois. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé la France et depuis, j’ai toujours eu envie d’en voir plus. D’autant que j’aime beaucoup le rugby français.

MHR : D’Australie, suivais-tu, jusqu’à présent, le Top14 ? Le MHR ?

Ben Lucas : Depuis que je suis petit, je regarde les matches des équipes françaises. Certains de mes anciens coaches nous montraient des images du rugby français afin que nous nous enrichissions de ce style là aussi. Je suis le Top 14 quand je le peux mais ce n’est pas toujours évident avec le décalage horaire… Je regarde les matches quand je ne suis pas trop fatigué ! En tout cas, je connais la plupart des grosses équipes et je connaissais, bien entendu, le MHR tout comme certains de ses joueurs tels que Ben Mowen ou Rene Ranger contre qui j’ai d’ailleurs joué.

MHR : Tu es le joker médical, on l’a dit, de François Trinh-Duc. Le connaissais-tu ? Ressens-tu une pression particulière ?

Ben Lucas : De réputation oui. J’ai entendu dire que c’était un très grand joueur. En ce qui concerne la pression, et pour être tout à fait honnête, je n’en ai pas. J’ai juste envie que les choses se passent bien.  

MHR : On a pu lire que tu jouais à l’ouverture mais aussi à l’aile et au centre. Quel est ton poste de prédilection ?

Ben Lucas : Ma position de « formation » est celle de N°10 et c’est celle que j’affectionne le plus, celle qui m’est la plus naturelle.  

MHR : Tu es ici pour une pige de quelques mois seulement. Envisages-tu, si tu en avais l’opportunité, de rester en France ?

Ben Lucas : Oui, bien sûr. Si les choses se déroulent bien et que je réponds aux attentes de Montpellier, je suis ouvert. J’ai toujours souhaité voyager et voir d’autres choses.

MHR : Pour finir, quand penses-tu que tu pourras jouer ?

Ben Lucas : Je serai prêt à jouer quand on aura besoin de moi !

MHR : Merci Ben et à très bientôt sur les terrains.