• Equipe pro
  • InterviewInterview

Benjamin Fall avant MHR - Bayonne

Le 14 avril 2017

Benjamin, comment l'équipe prépare-t-elle la venue de Bayonne, qui est déjà assuré d’être relégué en Pro D2 ?

Malheureusement, Bayonne est déjà condamné. Ça m’attriste de voir cette équipe dans cette situation, avec un tel public et de tels joueurs. Ça ne doit pas être facile de vivre ça après avoir connu la joie d’une montée. Mais c’est le sport de haut niveau. J’espère qu’ils rebondiront. Pour notre part, on prépare ce match avec de l’application, et on essaie de rester sur ce qu’on a fait contre Grenoble, qui était plutôt productif.

L’annonce du report du match face au Racing 92 a-t-elle changé la manière d’aborder le match de ce week-end ?

On n’en a pas trop parlé,  on a appris la nouvelle hier comme tout le monde. C’est un peu rageant, dans le sens ou ça nous chamboule le calendrier. On aurait pu avoir une semaine plus light, avec un weekend de repos en famille. Mais c’est comme ça, on jouera le match et c’est tout.

Les résultats surprenants de la dernière journée ont-ils redistribué les cartes dans la course à la deuxième place ?

Ça change pas mal de choses, c’est certain ! Sur le plan comptable, c’est plutôt bénéfique pour nous que nos concurrents directs aient perdu. À nous maintenant de faire le job. On ne peut pas se contenter d’attendre les résultats des autres. On doit gagner le maximum de matchs : il en reste trois à la maison et un à l’extérieur. Il faut faire le plein de points et on fera les comptes à la fin. Mais honnêtement, si on peut se qualifier directement en demi-finale, on prend ! Ça peut faire souffler les organismes, et après, on ne serait qu’à deux matchs du titre...La route est encore longue, mais on y pense quand même un peu.

Samedi dernier, Yvan Reilhac est entré sur la pelouse le crâne rasé. Selon nos sources, ce serait une punition infligée par les avants… Rassure-nous, le groupe vit bien ?

Je vous rassure : le moral est au beau fixe pour les avants et les trois quarts ! Yvan a juste un peu… critiqué les avants, donc forcément ils se sont emparés de lui… Et comme il est jeune, c’était un peu un bizutage en retard ! Mais il y a vraiment une bonne ambiance au sein du groupe et on arrive à bien travailler. Plus les jours passent, plus on sent l’excitation des phases finales qui arrivent, et l’envie de bien faire est décuplée. Les conditions météos sont parfaites et les supporters viennent nombreux, donc on se régale !

Un mot sur cette équipe de Bayonne que l’on va affronter dimanche ?

Forcément, ils vont venir avec des intentions. Ils vont faire un peu tourner, des jeunes vont sûrement être intégrés à l’effectif et voudront montrer qu’ils sont là… C’est une belle équipe, qui a parfois manqué de chance à domicile… Dans le volume de jeu, Vincent Etcheto et les coachs ont mis en place quelque chose de vraiment intéressant. Mais le Top 14 se joue sur des petits détails…

Un mot pour nos supporters qui viendront au stade en ce dimanche de Pâques ?

On sait que la date et l’horaire sont assez particuliers, mais on ne choisit pas. On aura besoin de nos supporters. La fin de saison approche, et on essaie d’envoyer du jeu et de proposer du spectacle. On vous attend nombreux dimanche au stade pour venir nous soutenir !