Focus sur : Agen - Montpellier

Le 23 novembre 2018

Demain, le MHR retrouvera la compétition après deux week-ends de trêve internationale. Neuvièmes au classement, les Cistes restent sur un revers à domicile face au Racing 92 qu'ils doivent rapidement rattrapper. C'est dans cet objectif qu'ils se rendront à Armandie pour affronter le SU Agen, un adversaire qui s'annonce plus que coriace...

« Je trouve que l’on travaille bien. Nous sommes en train d’apprendre plein de choses. On savait que le début de saison serait difficile au vu du nombre de blessés. La période de doublon est compliquée, mais ça fait partie d’une saison de rugby ». Interrogé en conférence de presse sur la situation de son équipe, Vern Cotter ne se montrait pas alarmiste au moment de monter dans le bus en direction du Lot-et-Garonne. Le groupe du technicien néo-zélandais a pu profiter d’une dizaine de jours de repos pour se ressourcer. Si les retours proches de Yacouba Camara et Johan Goosen se font toujours attendre, certains joueurs importants réapparaîtront sur la feuille de match à Agen, à commencer par Fulge​nce Ouedraogo.

Fulgence Ouedroaogo, rétabli d'une blessure aux cervicales, disputera son 284ème match au MHR demain.

« J’enchaîne des pépins physiques… c’est compliqué mais c’est ça la vie de rugbyman ». L’infatigable troisième ligne, qui assumera le capitanat en l’absence de Louis Picamoles, est conscient des enjeux importants de ce déplacement et des rendez-vous qui attendent le MHR. « C’est une période décisive pour nous. On se doit de remonter au classement en Top 14. Puis on va enchaîner avec une double-confrontation en Coupe d’Europe contre Toulon. Si on ne négocie pas bien ces matchs-là, la suite de la saison se fera ressentir »… Désireux de bien entamer ce nouveau bloc crucial pour la suite, Vern Cotter  pointe du doigt les imprécisions de son équipe, qui lui ont été fatales face aux Franciliens. « À nous d’être plus précis que face au Racing 92. Nous avions dominé toutes les statistiques sauf le score, ce qui reflète notre manque de précision »... De quoi annoncer la couleur au moment d’affronter une formation agenaise qui n’a plus gagné depuis deux mois en Top 14.

Du côté de l’adversaire, le faux-pas est également interdit. Avant-dernier du classement, le SUA fait de ses matchs à Armandie une priorité. «  Ils ont annoncé en début de saison vouloir gagner tous leurs matchs à la maison », note le manager montpelliérain. « La saison passée, ils se sont maintenus avec un jeu de déplacement et on a le sentiment qu’ils le maîtrisent encore mieux cette année. C’est une équipe qui est en forme physiquement ». C’est donc un match de tous les dangers qui se profile à l’horizon pour les deux formations. Une deuxième victoire à l’extérieur permettrait évidemment aux coéquipiers de Fulgence Ouedraogo de repartir sur de repartir sur de bons rails. « C’est une période compliquée pour nous : on n’a pas de bons résultats, on a pas mal de doutes mais on essaie de travailler dur pour remonter la pente et aller vers de meilleurs jours ». En espérant que le soleil se montre enfin, demain à Agen…