• ChroniqueChronique

Focus sur : Grenoble - Montpellier

Le 21 décembre 2018

Cette semaine, nos Montpelliérains retrouvent le Top 14 après une parenthèse européenne. Pour ce premier match des Boxing Days, ils prendront la route de l’Isère, pour affronter le FC Grenoble, un promu qui vendra chèrement sa peau.

Certes, toute victoire est bonne à prendre. Mais la dernière en date face au Rugby Club Toulonnais fait office de belle éclaircie dans une saison jusqu’ici assez morose. Sous des conditions dantesques, nos Cistes ont triomphé avec maestria du triple champion d’Europe (34-13), relançant les espoirs de qualification ainsi que ceux d’une confiance retrouvée.

Devant la presse, Yvan Reilhac tire les enseignements de ce succès bonifié. « On sort d’un bon match face à Toulon. On a vu qu’on pouvait jouer ensemble. On a hâte de reproduire ça en Top 14 ». Et face à une formation grenobloise toujours difficile à manœuvrer sur son terrain, la tâche sera tout sauf facile. « Grenoble est une bonne équipe qui joue énormément », affirme notre trois-quarts centre qui retrouvera le numéro 13 demain soir. Un constat partagé par Antoine Guillamon en conférence de presse : « Le FCG a toujours été joueur, même lorsqu’il évoluait en Pro D2. Cette saison, ils sont fidèles à leur ADN. Si les conditions s’y prêtent, ça va envoyer du jeu ! On s’est préparé en conséquence… ».

Très actif face à Toulon, Antoine Guillamon enchaînera une deuxième titularisation demain soir.

Treizièmes du classement, les Isérois n’ont pas le droit à l’erreur s’ils veulent rester au-dessus de la ligne de flottaison. Dans ce match de Noël où les deux camps arboreront un maillot spécialement confectionné pour l’occasion, aucune équipe ne se fera de cadeau. Pour Guillamon, qui honorera sa septième titularisation de la saison au poste de pilier droit, une nouvelle victoire à l’extérieur est impérative pour se relancer. « On s’est rendu les choses compliquées en perdant trois fois à la maison. On sait qu’il faut faire des coups à l’extérieur ». En effet, la phase aller arrive bientôt à son terme et le MHR, neuvième du championnat, est clairement en retard sur son tableau de marche. Pas de quoi paniquer pour autant selon Yvan Reilhac. « Il ne faut pas trop s’affoler pour le moment, il reste encore beaucoup de matchs. Si on parvient à enchaîner quelques victoires, on retrouvera le droit chemin ». Un défi de taille, auquel nos Cistes seront confrontés dès demain, à partir de 18H30 au stade des Alpes de Grenoble.