• Equipe pro

Focus sur : La Rochelle - Montpellier

Le 25 janvier 2019

Samedi, nos Cistes se déplacent en Charente-Maritime pour y affronter un sérieux prétendant à la qualification : le Stade Rochelais. Un rendez-vous toujours spécial pour notre demi-de-mêlée Benoît Paillaugue, natif de La Rochelle, qui cette fois-ci, portera les galons de capitaine de son équipe.

« On sort d’un match de Coupe d’Europe perdu, à l’issue duquel on aurait pu se qualifier ». Lucide quant à la situation épineuse dans laquelle se situe son équipe, notre numéro 9 affiche néanmoins un visage ambitieux au moment de prendre la route direction l’Atlantique. « On a envie de basculer rapidement sur le championnat. Quoi de mieux que d’aller se confronter avec ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle avec Clermont et Toulouse »?  Difficile de contredire Benoît Paillaugue, tant la formation rochelaise semble avoir le vent en poupe depuis plusieurs mois. Troisièmes du Top 14 et qualifiés en quart-de-finale de Challenge Cup, les Maritimes n’ont en effet baissé pavillon qu’à deux reprises en plus de trois mois de compétition. C’est dire la hauteur de la marche à gravir pour les Cistes, neuvièmes du classement, qui ne viendront pas pour autant à Deflandre en victime expiatoire selon leur demi-de-mêlée. « On ne vit pas une période facile, mais on a la possibilité de se relever. Ça passe par de belles prestations ».

De retour d'une longue blessure, Benoît Paillaugue a repris ses marques et guidera les Cistes à La Rochelle demain soir.

Dans un stade où il ne s’est tout simplement jamais imposé, le MHR se présentera avec une composition alliant joueurs expérimentés et jeunes en quête de temps de jeu. Ainsi, les jeunes Thomas Darmon et Daniel Brennan devraient connaître leur première titularisation de la saison demain soir sous les ordres du capitaine Benoît Paillaugue. « On va à la Rochelle sans prétention d’y gagner, mais en voulant faire un bon match de rugby et essayer de ramener quelque chose de là-bas ». Privés de leurs internationaux Louis Picamoles, Paul Willemse et Yacouba Camara, les Montpelliérains devront trouver les bonnes solutions face à une équipe rochelaise toujours très joueuse devant son public. Entre ambition et nostalgie, c’est donc un match particulier qui attend le régional de l’étape, Benoît Paillaugue. « J’ai pas mal de souvenirs là-bas. C’est un réel plaisir d’y retourner à chaque fois ». Un plaisir que l’on espère retrouver sur le terrain demain dès 18H00.

Galerie photo