• Equipe pro

Focus sur le barrage LOU - MHR

Le 31 mai 2019

Cette fois, nous y sommes. Le mois de juin arrive et apporte avec lui le doux parfum des phases finales. Demain à 17H00, après une dernière ligne droite exceptionnelle, nos Montpelliérains disputeront un match de barrage face à Lyon, classé troisième de la saison régulière. Surfant sur une incroyable dynamique, les Cistes s’apprêtent à se jeter dans la gueule du LOU avec humilité mais non sans ambition.

La phase régulière du Top 14 a donc rendu son jugement. Promis à l’enfer, le MHR est revenu d’entre les morts et s’est finalement accroché au wagon du top 6 à la dernière minute. Les hommes de Vern Cotter affronteront donc les Lyonnais de Pierre Mignoni dans un remake de la demi-finale de l’an dernier. Les Cistes l’avaient alors emporté largement (40-14) face à un LOU à bout de souffle. Cette année, les cartes ont été redistribuées et ce sont les Gones qui sont ressortis victorieux des deux confrontations. Se pose alors une question légitime : qui fait office de favori entre le troisième de la phase régulière et le sixième qui n’a connu la défaite qu’une seule fois, et d’un seul point, lors des trois derniers mois ? Pas le MHR, selon Benoit Paillaugue. « Montpellier ne fait pas peur. Tout est remis à zéro et c’est l’équipe qui sera prête le Jour J qui fera la différence ».

Pour la troisième fois cette saison, Lyonnais et Montpelliérains croiseront le fer demain soir au Matmut Stadium Gerland.

Et le Jour J, c’est demain. Toujours privés de Fulgence Ouedraogo et Louis Picamoles, les Montpelliérains se présenteront dans la peau de l’outsider au Matmut Stadium, à l’endroit même où ils avaient essuyé un cinglant 55 à 13 au mois de septembre dernier. Mais les choses ont changé depuis dans l’Hérault. « Nous ne sommes pas la même équipe qu’il y a quatre mois » rappelait Paul Willemse en conférence de presse. Si le deuxième ligne international et ses coéquipiers ont rempli leur mission quasi-impossible, ils n’ont pas pour autant fini d’écrire leur histoire. L’histoire d’un groupe qui ne voulait pas mourir et qui refuse la défaite. Que nous réserve donc le prochain chapitre ? Réponse demain à 17H00 du côté du Matmut Stadium Gerland...