• ChroniqueChronique

Focus sur : Montpellier - Agen

Le 05 avril 2019

Plus d’un mois après la victoire bonifiée contre l’Union Bordeaux-Bègles, le MHR retrouvera finalement le GGL Stadium demain soir pour la réception du SU Agen. L’occasion pour nos Cistes de continuer sur leur belle lancée initiée face aux Girondins et de venir jouer les trouble-fêtes dans une fin de saison qui s’annonce palpitante.

« La qualification ? C’est forcément quelque chose qui nous motive »… Une déclaration signée Vern Cotter qui aurait semblé irréelle il y a un mois de cela. Aujourd’hui, elle traduit l’état d’esprit ambitieux qui anime les coéquipiers d’Yvan Reilhac. « On ne sait jamais, on peut peut-être y arriver ». Certes, le chemin ne sera pas facile mais les Cistes, qui surfent sur une vague de trois victoires de rang (dont deux hors de leur base), ont enfin trouvé l’ingrédient qui manquait cruellement à leur recette : la confiance. « Le match contre Perpignan a été un électrochoc pour tout le monde », assure le trois-quarts centre montpelliérain. « Depuis, on arrive à faire des matchs assez complets ». Un discours partagé par le coach, qui ne se projette pas pour autant. « Nos trois victoires d’affilée confortent le travail que nous avons effectué ces derniers temps. On a passé une période difficile et je dirais que nous sommes en éveil ».

Auteur de cinq essais cette saison, Yvan Reilhac sera titulaire au poste de deuxième centre demain.

Et il faudra être bien réveillé samedi, au moment d’affronter un SU Agen toujours en lutte pour le maintien qui se déplacera dans l’Hérault sans la moindre pression. « C’est une équipe qui n’a rien à perdre et qui va tout jouer », assure Yvan Reilhac, une nouvelle fois associé à Jan Serfontein au centre de la ligne de trois-quarts. Les Agenais, qui occupent la douzième place, avaient en effet donné du fil à retordre à nos joueurs lors du match aller, s’inclinant sur le score étriqué de 15-18. Un revers à domicile dont les joueurs de Mauricio Reggiardo sauront sans doute se souvenir… Totalement décomplexés, les Lot-et-Garonnais ne viendront pas à Montpellier en victime expiatoire. A six journées du terme de la phase régulière, le plan de bataille des Cistes est clair pour Yvan Reilhac : « Essayer de tout gagner à domicile et prendre le maximum de points à l’extérieur ». Un défi qui commence dès demain soir, à 18H00 au GGL Stadium…