• Equipe pro
  • ChroniqueChronique

Focus sur : Montpellier - Stade Français

Le 17 mai 2019

Dimanche, nos Cistes devraient vraisemblablement faire leur dernière sortie de la saison au GGL Stadium. Une saison en dents de scie qui n’a pas pour autant prononcé son verdict au moment d’entamer sa 25ème journée.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis cette déculottée face à la lanterne rouge catalane. Un épisode douloureux qui revient chaque semaine, comme un refrain en conférence de presse. « C’est vrai que c’était inespéré d’aller chercher une qualification après ce match contre l’USAP », admettait Louis Picamoles vendredi en conférence de presse. Un vrai électrochoc pour la formation héraultaise qui, au moment de recevoir les joueurs de la capitale, est bel et bien toujours en vie. Un succès bonifié rapprocherait en effet les Cistes de la sixième place. Et s’il faudra espérer un faux-pas de Castres, de la Rochelle ou du Racing 92 samedi, les coéquipiers de Louis Picamoles peuvent toujours s’offrir un véritable huitième de finale à Clermont. Mais avant cela, il y a le Stade Français…

Auteur d'oublé lors de sa dernière apparition au GGL Stadium, Louis Picamoles espère toujours emmener ses troupes jusqu'en phases finales.

Equipe imprévisible par excellence, le SFP est classé huitième à un petit point du MHR et peut lui aussi ambitionner le Top 6. Vainqueur du Racing 92 dans le derby francilien, la formation parisienne a la particularité d’être l’équipe la plus performante à l’extérieur avec six victoires en Top 14 cette saison. « C’est une équipe capable de gagner n’importe où », affirme le capitaine montpelliérain, qui sait que la tache ne serait pas facile dimanche. Pour autant, le numéro 8 témoigne d’une confiance aveugle en ses troupes, qui affichent depuis quelques mois un état d’esprit irréprochable. « On sent que l’équipe se resserre. On est plus fort ensemble qu’individuellement. Pour moi, c’est la clé ». Une force collective sur laquelle les Cistes devront s’appuyer pour engranger une septième victoire en huit matchs dans un contexte qui, déjà, dégage un parfum de phases finales…

Entre espoirs de qualifications, hommages aux joueurs partants et 300ème match de son ami Fufu, Louis Picamoles plante le décor : « Dimanche, ce sera un match particulier pour plusieurs raisons. On se prépare en conséquence ».  Un rendez-vous immanquable, qui espérons-le, deviendra inoubliable…