• Equipe pro
  • Communauté MHR
  • InterviewInterview

Fulgence Ouedraogo avant MHR - Racing 92

Le 21 avril 2017

Fufu, c’est un match particulier qui s’annonce demain à l’Altrad Stadium !

C’est vrai. On n’a pas eu beaucoup de temps devant nous, car on a su qu’on jouerait ce match la semaine dernière… Mais ça reste un grand rendez-vous pour nous : on reçoit un champion en titre qui est encore en course pour la qualification. Ce sera une rencontre très disputée, avec une chance d’accrocher la deuxième place, donc c’est un beau challenge pour nous et j’espère que ce sera un grand match !

La deuxième place est-elle vraiment devenue un objectif pour le club ?

On est toujours en course, donc forcément, on essaie de viser une demi-finale directe. Aller directement à Marseille, ce serait quelque chose de grand pour nous ! Même si c’était il y a un petit moment déjà, on garde de bons souvenirs de Marseille... Ce n’est pas très loin de Montpellier, donc pour les supporters, c’est un bon endroit pour se retrouver et faire une grande fête…

Demain, tu joueras ton  250ème match sous les couleurs du MHR. Est-ce quelque chose qui te tient à cœur ? 

À vrai dire, je savais que je n’étais pas très loin, mais je ne savais pas que je jouerais mon 250ème match demain ! C’est un vrai plaisir de jouer sous les couleurs de Montpellier. 250, c’est pas mal, mais je suis encore loin du record de Didier Bès (331 matchs sous les couleurs du club) et je ne sais pas si j’aurai la capacité d’y arriver ! (Rires) Mais c’est une chance de pouvoir jouer sous les mêmes couleurs saison après saison.

Le fait d’enchaîner les matchs, et de ne pas avoir eu de semaine de repos est-il handicapant ?

C’est certainement un handicap au niveau de la gestion du groupe. On avait prévu quelque chose de différent avec cette semaine qui était censée être « off »… Donc ça chamboule pas mal de choses concernant la récupération et le turnover de l’équipe. Forcément, c’est déstabilisant, mais on a ce match à jouer et on fera tout notre possible pour le remporter. C’est aussi une chance pour nous : on joue une équipe de qualité et on les sent lancés à fond dans cette dynamique de qualification pour play-offs. C’est un grand défi qui s’annonce, même si la semaine a été courte, vu qu’on a joué dimanche dernier. Quoi qu’il en soit, on essaie de bien se préparer et surtout d’être prêt mentalement pour samedi soir !

Est-ce difficile de composer avec les nombreux blessés, notamment derrière ?

C’est difficile pour l’équipe, même si on a quelques retours. Quelques joueurs importants ont déjà terminé leur saison, donc ça nous pénalise un petit peu, mais on va essayer de faire avec, on n’a pas le choix !

Cette année, c’est la bonne ?

Malheureusement, on aura la réponse à la fin de la saison ! Maintenant, on s’est mis comme objectif de finir second. Ça va être difficile, mais on verra bien. On sait que si on gagne demain, on terminera parmi les 4 premiers et on bénéficiera au minimum d’un barrage à domicile. Ensuite tout est possible…

Un mot pour les supporters qui viendront à l’Altrad Stadium demain ?

J’espère qu’ils seront à fond derrière nous et qu’ils mettront de l’ambiance dans le stade. On aura besoin de leur soutien et de leur ferveur pour sortir un grand match !