• Equipe pro
  • InterviewInterview

Kélian Galletier avant MHR - Castres

Le 23 mars 2018

De retour à Montpellier après un mois passé au sein du XV de France, Kélian Galletier (1,90 M, 103 KG) retrouvera l'Altrad Stadium demain à 20H50 face au Castres Olympique. Notre troisième ligne revient avec lucidité et ambition sur la situation à cinq journées de la fin de la phase régulière, ainsi que sur son expérience avec les Bleus.

Kélian, quoi de mieux qu’un match contre Castres pour retrouver le Top 14 ?

Du combat, du combat et du combat (Sourire) ! Personnellement, je bascule sur autre chose mais pour l’équipe, c’est un bon match qui arrive, puisqu’on a failli dans ce domaine la semaine dernière et que cette équipe du Castres Olympique viendra pour gagner et continuer à viser la qualification…

L’objectif est-il de terminer invaincu à domicile, pour assurer une qualification directe en demi-finale ?

Sur ces cinq derniers matchs, nous avons pour objectif d’essayer de terminer à la première place. On a la chance d’avoir trois matchs à domicile, ça nous aidera forcément si on les gagne. Être invaincu à la maison, c’est honorifique !

Les matchs contre Castres sont-ils toujours particuliers ?

C’est vrai qu’à un moment donné, on a créé une petite rivalité puisqu’on s’affrontait beaucoup, notamment en phases finales… Mais je pense que c’est un petit peu retombé depuis quelques temps, même si c’est vrai qu’il y a pas mal d’anciens de la maison. Mais les derniers sont partis il y a deux saisons déjà… Avec le temps, on bascule sur autre chose.

Il faudra montrer un autre visage que celui affiché contre Toulouse…

Nous avons été déficients dans la conquête, dans les duels et en défense. C’est sûr que ce n’est pas comme ça qu’on peut espérer être les meilleurs… Il faut vite basculer puisqu’il ne reste plus beaucoup de matchs pour préparer les phases finales.

Justement, le MHR ne va affronter que des candidats au Top 6 jusqu’à la fin de la phase régulière !

Oui, on ne va jouer que contre des prétendants aux places qualificatives et il y a des chances qu’on les rencontre à nouveau en phase finales. Les matchs à venir seront des tests grandeur nature qui mesureront notre état de forme en sachant qu’on n’est plus très loin de la ligne d’arrivée, donc c’est important.

Enfin, du point de vue personnel, quel retour peux-tu nous faire sur tes dernières semaines passées au sein du XV de France ?

Je les ai bien vécues, d’autant plus que j’ai eu un retour positif de la part du staff du XV de France ! C’était une opportunité pour moi de montrer ma valeur, même si sur le terrain, le temps de jeu n’a pas été exceptionnel… Je pense que je souffre d’un déficit d’image et que cela a pu me porter préjudice par le passé. Je suis heureux d’avoir pu démontrer, sur et en dehors du terrain, que j’avais des atouts à faire valoir au niveau international. En tout cas, je ne lâcherai pas le morceau même si il y a beaucoup de concurrence à mon poste !