• Equipe pro

Mario Ledesma sur les bords de la Méditerranée

Le 18 juin 2012

Mario Ledesma formera avec Stéphane Glas le nouveau duo d’entraineurs des Cistes sous l’égide de Fabien Galthié. Avant de reprendre les chemins de l’Ovalie, il nous parle des Montpelliérains, de sa vision de l’équipe et de ses attentes pour l’avenir.
 
Mario, avant d’être entraîneur, vous avez joué à Narbonne, à Castres puis à Clermont. N’est-il pas difficile de raccrocher les crampons ?
 Pas vraiment. J’ai fini ma carrière quand je l’ai voulu, de la façon dont je l’ai voulu, dans un quart de finale d’une Coupe du Monde contre les Blacks chez eux. Je ne peux pas me plaindre. Je suis en paix avec ma décision et puis, avons-le, j’étais très vieux comme joueur !
 
Après l’arrêt de votre carrière, vous devenez entraîneur des avants au Stade Français. Etait-ce évident, après votre carrière de sportif, de vous consacrer à l’entrainement ?
 J’appréhendais un peu mais aujourd'hui je crois avoir pris la meilleure décision. C'était une très bonne transition. Je suis près des joueurs, du terrain, de tout ce que j’aime.
 
Ce changement de carrière a-t-il été difficile à gérer ?
 Tout est nouveau. Je découvre tous les jours quelque chose et je suis très à l’écoute. J’échange aussi car même en se trompant, lorsque l’on respecte les autres et que l’on respecte ses principes et ses valeurs, quelque chose de positif ressort.
 
Vous vous apprêtez à prendre en main les entraînements des avants de Montpellier. Que pensez-vous de cette équipe en général ?
 C'est l'équipe qui a le plus progressé ces dernières saisons. Elle a un jeu très attrayant, dynamique, efficace et des fondamentaux très solides. C'est une très belle équipe en somme.
 
Que pensez-vous de la mêlée Montpelliéraine ?
 C'est tout simplement l’une des meilleures mêlées du championnat.
 
Quand vous étiez joueur, était-ce une équipe que vous redoutiez ?
 J’ai pris deux bonnes raclées les deux dernières saisons avec Clermont en tant que joueur et une belle avec le Stade Français en tant qu’entraineur…
 
Quels sont les domaines sur lesquels vous allez plus particulièrement travailler ?
 Plusieurs choses, mais c’est évident qu’il faut que nous soyons plus régulier avec notre touche.
 
Qu’est-ce qui vous a décidé à rejoindre le MHR ?
 L’ensemble. Tout est réuni à Montpellier. Il y a une superbe équipe, de grands joueurs, jeunes, réceptifs, qui n’ont peur de rien. Il y a le défi de faire aussi bien sinon mieux que les années précédentes. Il y a aussi un super outil de travail, le stade, le centre de formation. J'ai eu une conversation avec Denis Navizet et le Président qui m’ont convaincu des ambitions du club. Mais avant tout c'est l’opportunité de travailler avec quelqu'un  comme Fabien Galthié, pour moi le meilleur entraineur en France. Et pour couronner le tout, il fait beau toute l'année !
 
Qu’espérez-vous pour les années à venir ?
Continuer à progresser et installer Montpellier définitivement dans la cour des grands.
 
Merci Mario et à très bientôt.