• Centre de formation
  • InterviewInterview

Recrues 2017-2018 : Gela Aprasidze

Le 04 juillet 2017

Demi-de-mêlée espoir géorgien, Gela Aprasidze a été sacré champion de Géorgie en 2016 avec le Lelo Saracens alors qu’il n’avait que 18 ans. Il devient également vice-champion d’Europe avec la sélection géorgienne des moins de 18 ans en 2015 et 2016. L’international U20 a déjà fait une apparition avec l’équipe première de Géorgie à l’occasion du Championnat européen des nations de rugby à XV en 2017. Il rejoint cette année le Centre de formation du MHR pour trois saisons. 

Comment as-tu commencé le rugby  et qu’est-ce qui t’a plu dans ce sport ?

Mon frère jouait au rugby et c'est lui qui m'a donné envie de commencer quand j’avais 12 ans. J'aime le rugby pour plusieurs de ses caractéristiques de jeu, mais aussi pour la mentalité de bravoure qui y est présente. 

Quel est ton parcours rugbystique avant d’intégrer le MHR ?

J'ai commencé à jouer à l’Iveria Tbilissi, puis ensuite je suis parti jouer pour le Lelo Saracens (en Géorgie toujours). Je suis d’ailleurs devenu champion de Géorgie avec ce club en 2016. J’ai aussi été deux fois finaliste du championnat d’Europe avec la sélection géorgienne des moins de 18 ans. C’était en 2015 et 2016 (défaite en finale contre la France à chaque fois).

Tu n’as que 19 ans et c’est la première fois que tu quittes la Géorgie. Qu’est-ce que ça représente pour toi ?

Je suis content de partir en France et de rejoindre une équipe professionnelle du niveau du Top 14 mais en même temps je suis triste de quitter mon pays, mes amis et surtout ma famille.

Pourquoi avoir choisi la France ?

J'ai choisi la France parce que selon moi, le Top 14 est le meilleur championnat d'Europe, voire du monde.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le projet du MHR ?

Je sais que c'est un grand club et ils ont des très grands joueurs, dont des Géorgiens que je connais très bien. Il y a aussi un nouvel entraîneur qui arrive, Vern Cotter. C'est un très grand coach. Je suis sûr qu’en travaillent dur avec lui je vais beaucoup progresser.

Selon toi, quels sont tes qualités et tes défauts en tant que joueur ?

Je suis un joueur d’attaque et plutôt un bon buteur. En revanche, je dois améliorer mes passes et il faut que je travaille ma vitesse.

Quels sont tes objectifs en venant au MHR ?

J’ai envie de gagner ma place au sein de l’effectif professionnel du MHR et de me préparer dans les meilleures conditions possibles pour espérer jouer la Coupe du Monde avec la Géorgie au Japon en 2019.

Tu fais partie de l’équipe géorgienne des moins de 20 ans, avec laquelle tu as joué en juin le Championnat du monde junior à domicile. Comment vis-tu cette expérience internationale ?

Avoir la chance de porter ce maillot et représenter mon pays, c’est pour moi deux fois plus de responsabilités et c’est une grande joie.

NOS géorgiens Misha Nariashvili et Davit Kubriashvili ont été formés au MHR et ils évoluent désormais au sein de l’équipe professionnelle. Les voir à ce niveau a-t-il motivé ta décision de rejoindre le club ?

Bien sûr ! Je suis très content de rejoindre mes compatriotes géorgiens avec qui j’ai déjà joué sur le terrain. Ça me donne une énorme motivation. Je leur parle souvent et pose beaucoup de questions sur le club et la vie à Montpellier.

As-tu hâte de commencer cette nouvelle expérience ?

Evidemment, je suis impatient !