• Equipe pro
  • Centre de formation
  • InterviewInterview

Recrues 2017-2018 : Kevin Kornath

Le 06 juin 2017

Kévin Kornath (1m94, 106 kg) est un jeune troisième ligne français né le 27 décembre 1996. Venu du FC Grenoble où il a disputé 9 matchs avec l’équipe fanion cette saison, il rejoindra le centre de formation du MHR cet été. Il s’est engagé avec le Montpellier Hérault Rugby pour une durée de 3 ans et nous livre ses impressions. 

Kévin, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Kevin Kornath, j’ai 20 ans, je viens de Montélimar où j’ai commencé le rugby. Je suis arrivé il y a cinq ans au FCG. Je suis actuellement en licence de physique et mathématiques mécaniques, et je m’apprête donc à intégrer le centre de formation du MHR. J’ai aussi été appelé l’année dernière en Equipe de France U20 pour la Coupe du monde des moins de 20 ans.

Tu rejoins donc le MHR cette saison avec un contrat Espoir. Avais-tu besoin de découvrir de nouveaux horizons ?

J’avais sûrement envie de changer d’environnement. Quand on reste trop longtemps dans un même club, on garde souvent une « étiquette » collée sur le front. C’était donc pour moi l’occasion de repartir de zéro dans un nouveau club. C’est un nouveau challenge qui se profile ! 

Nous avons pu te voir intégrer l’équipe première la saison passée, notamment en Challenge Cup. QU'as-tu retenu de ces premières sorties chez les pros ? 

Je pense que ça m’a prouvé que j'ai encore du travail ! Physiquement, que ce soit au niveau du cardio ou des impacts, c’est vraiment un autre monde que chez les jeunes. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est que les pros sont capables de rester concentrés à 100% tout le match, d’être toujours lucides dans les prises de décision, la réactivité… Ce qui n’est pas forcément le cas des jeunes ! Mais j’ai envie de regoûter à ce niveau, c’est addictif !

 La relégation du FCG en Pro D2 a-t-elle influencé ton choix ?

Pas vraiment, ma décision était déjà prise avant de savoir que Grenoble était malheureusement relégué, donc ça n’a pas influencé ma décision.

Alors, quels sont les arguments qui ont fait pencher la balance pour Montpellier ?

Montpellier, au final, ce n’est pas très loin de chez moi, donc je reste à côté de chez mes parents. Ça ne fait pas de mal ! Sportivement, le MHR est un club très structuré depuis pas mal d’années, c’est une valeur sûre du championnat. L’arrivée de Vern Cotter aux commandes y est également pour quelque chose. D’ailleurs, j’ai déjà eu l’occasion d’échanger avec lui un petit peu.

La concurrence s’annonce rude à chaque poste, et surtout en troisième ligne…

Tant mieux ! Evidemment, j’espère jouer… Mais je me dis que, quitte à ne pas jouer, autant s’entraîner aux côtés des meilleurs ! C’est une belle motivation de travailler avec de tels joueurs, ce seront de très bons exemples !

Quels sont tes objectifs au moment d’arriver à Montpellier ?

Jouer le maximum en équipe première, tout simplement. J’espère faire mes preuves et grappiller le plus de temps de jeu possible, pour justement me rapprocher de ce haut niveau que j'espère atteindre en venant ici ! J’espère, sans être prétentieux, que l’année prochaine ou d’ici deux ans, nous remporterons le bouclier !