• Equipe pro
  • ChroniqueChronique

Focus sur : Montpellier - Grenoble

Le 26 avril 2019

A quatre journées du terme du championnat, le MHR est toujours lancé dans une course folle vers la qualification. Pour son avant-dernière sortie au GGL Stadium, il s’apprête à recevoir le FC Grenoble, un adversaire à la lutte pour le maintien en cruel besoin de points.

Stoppésdans leur folle remontée  par le Racing (défaite 26-25)  il y a deux semaines, nos Cistes restent malgré tout sur une belle dynamique. Emmenés par des jeunes qui n’ont plus peur de se montrer, les hommes de Vern Cotter peuvent toujours envisager de figurer dans le Top 6 au moment du décompte final à la condition d'effectuer une fin de parcours parfaite, comme l’affirme le jeune Arthur Vincent. « Il nous reste quatre matchs à disputer, il faut tout faire pour les remporter. Il n’y a plus de questions à se poser ». Le trois quarts-centre, espoir le plus utilisé cette saison se faisait le porte-parole de cette jeunesse prometteuse en conférence de presse. « On travaille pour répondre aux attentes du coach » déclare le jeune melgorien, qui  honorera sa 12ème titularisation demain soir.

Au club depuis 2012, Yvan Watremez sera titulaire au poste de pilier gauche demain face à Grenoble.

Pour encadrer cette nouvelle vague, le MHR pourra également compter sur ses joueurs les plus expérimentés, à l’image d’Yvan Watremez, qui a pris les commandes à gauche de la mêlée après les blessures de Misha Nariashvili et Grégory Fichten. « C’est vrai que je me suis retrouvé un peu seul mais je suis aux côtés de jeunes prometteurs qui travaillent beaucoup. Ça leur permet de profiter de cette aventure avec les pros et de voir ce que c’est que le haut niveau ». Pour notre pilier ariégeois, qui dispute ses derniers matchs sous les couleurs montpelliéraines après sept saisons de bons et loyaux services, il n’est pas encore temps de sortir les calculettes : « On s’accroche sur tous les matchs et on fera les comptes à la fin. » Pas de place pour un quelconque excès de confiance. Face à une formation grenobloise souvent dure à manœuvrer, les Cistes sont prévenus. « Il faut surtout prendre du plaisir avec tous les moments difficiles que l’on a connus ». En espérant que ce soit encore le cas, demain soir au GGL Stadium…