• Centre de formation
  • ChroniqueChronique

Graines de cistes #04 : Théo Layglon

Le 22 octobre 2019

Théo Layglon fait partie de la nouvelle génération tout juste débarquée de l’équipe Crabos montpelliéraine. A peine majeur, ce jeune étudiant en STAPS a pu, cette semaine, caresser son rêve du bout des doigts en participant, aux côtés de quelques autres « Espoirs »,  à une journée d’entraînement avec le groupe professionnel. Rencontre avec l’Arlésien de la bande.

Théo, peux-tu commencer par une petite présentation ?                                   

Je m’appelle Théo Layglon, j’ai 18 ans. Je joue au poste de trois-quarts centre au sein de l’équipe Espoirs de Montpellier. Je suis né à Arles où j’ai commencé le rugby. Après deux saisons j’ai rejoint Nîmes avant de finalement me retrouver ici à Montpellier.

Comment es-tu arrivé au MHR ?

Je jouais en équipe Crabos à Nîmes lorsque l’on m’a proposé de rejoindre Montpellier il y a trois ans. Je faisais également partie de l’académie. Mes entraîneurs de l’époque m’ont conseillé d’intégrer une plus grosse structure pour espérer monter en puissance et jouer au meilleur niveau possible. Du coup, accompagné de deux de mes coéquipiers, Baptiste Lafont et Jérémy Riss, j’ai décidé de rejoindre les Espoirs du MHR.

Quelles études poursuis-tu ?

Je suis actuellement en première année de licence STAPS après avoir obtenu mon bac S l’an dernier. Pour le moment ça se passe bien même si le rugby me prend beaucoup de temps. Mes partiels vont arriver en février, il va falloir que je me mette à réviser ! (Rires) Le centre de formation m’aide à m’organiser pour que je ne rate pas les cours obligatoires. Je rate malgré tout quelques cours magistraux. C’est un petit sacrifice, on va dire.

Quel type de joueur es-tu ?

On ne va pas se le cacher, lorsque j’ai commencé j’étais un « petit gros » et je jouais pilier… Au fur et à mesure j’ai grandi et je me suis affiné. Je suis passé deuxième ligne puis troisième ligne pour finalement devenir centre. Cette année, je me suis spécialisé au poste de premier centre où on me demande de fixer les défenses mais aussi de jouer après contact.

As-tu un objectif sportif en tête ?

Dans un premier temps, j’ambitionne de m’entraîner régulièrement avec les professionnels. J’ai eu la chance de le faire pour la première fois hier. On verra si ça se reproduit mais quoi qu’il en soit, j’en ai profité à fond !

Comment s’est passée cette expérience?

La veille, à la fin de l’entraînement avec les Espoirs, nous avons été appelés avec plusieurs autres joueurs et on nous a averti qu’on allait passer la journée de mercredi avec le groupe pro. Nous avons notamment travaillé les lancements de jeu avec eux. Nous étions là surtout pour les assister… Et c’est impressionnant ! Ça tape plus fort, ça va beaucoup plus vite qu’en Espoirs… Tout est réglé dans le moindre détail. Ça m’a fait plaisir et maintenant je sais à quoi m’attendre. À la fin de l’entraînement, le staff nous a remercié et nous a dit de continuer à bosser pour peut-être revenir un jour… Pour le moment, je savoure !