• Centre de formation
  • ChroniqueChronique

Graines de cistes #11 : Axel Bévia

Le 04 janvier 2021

Alors que la saison se déroule, non sans heurts, avec toutes les contraintes liées à la crise sanitaire, les Espoirs continuent leurs incursions chez les « grands ». Une aubaine, si l'on puit dire, dont rêvent toutes nos pépites du centre de formation. Appelé avec le Pôle France il y a quelques semaines, Axel Bévia n’a pas encore eu la chance de vêtir le maillot des Cistes mais nul doute qu’il travaille dur pour y parvenir !  

Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Axel Bevia, j’ai 18 ans et  je suis originaire de Narbonne où j’ai fait toute mon école de rugby. Je suis arrivé au centre de formation de Montpellier cette saison.

 Ça été une évidence de choisir le MHR ?

Montpellier, c’est un peu mon club de cœur et il a en plus l’avantage de se situer à côté de Narbonne ce qui me permet de rester proche de ma famille et de mes amis.
 

Comment se passe ton intégration au sein du club ?

Super bien ! J’ai effectué la préparation avec les professionnels. C’était compliqué de se hisser à leur niveau mais ça m’a permis de me mettre tout de suite dans le bain. Du côté des Espoirs, l’enjeu de ce début de saison était grand car nous jouions un match crucial avec les Espoirs contre Massy que nous avons finalement gagné et qui nous a permis de rester dans le groupe élite espoirs.

 
Tu as fait la totalité de la préparation avec les professionnels. Quel a été ton premier sentiment ?

Au début, c’est toujours perturbant de se retrouver aux côtés de joueurs de leur acabit mais au fur et à mesure on se rend compte que ce sont simplement des joueurs de rugby, des gens comme tout le monde.


Quel est ton regard sur ce début de saison avec les Espoirs ?

C’est un début de saison compliqué, complètement décousu. Les deux matchs face à Massy, qui lançaient véritablement notre saison, se sont bien passés mais après il y a eu la Covid... Il nous faut travailler bien plus pour pouvoir faire une bonne saison.


Quels sont tes objectifs personnels pour cette saison ?

Mes objectifs sont très clairs. Premièrement, faire une saison complète avec les Espoirs et être le plus souvent possible titulaire. Deuxièmement, vu avec le staff, ça serait d’arriver à décrocher quelques feuilles de match avec les professionnels.

Tu as été en stage « Leader » en début de saison avec l’équipe de France U20 et tu viens d’apprendre ton intégration au Pôle France. Tu t’y attendais ?

Non pas vraiment… Je savais, après une réunion de début de saison avec les coachs et le staff des équipes de France, que je faisais partie des jeunes qu’ils suivaient mais qu’il fallait que je travaille dur pour pouvoir prétendre à des sélections en équipe de France U20. Le Pôle France est un très bon outil qui va me permettre de travailler plus pour remplir mes objectifs. C’est aussi une belle aventure de vie supplémentaire.


Fais-tu des études à côté du rugby ?

Oui. Je suis en première année de licence STAPS. Depuis que je suis tout petit, j’ai dans l’idée de faire des études de kinésithérapeute. STAPS, par le jeu de passerelles, peut me permettre d’y accéder.

A voir aussi

Centre de formation
Centre de formation
Centre de formation