• Equipe pro

H-Cup: MHR - Leinster

Le 14 novembre 2011

Qui aurait prédit que Montpellier, défaillant en Championnat, mènerait à la pause ? A vrai dire, pas grand monde... Mais c'est une toute autre équipe qui a dominé celle du Leinster, Championne d'Europe en titre, excusez du peu. Dominateur devant, avec un pack intraitable en mêlée et en touche. Des trois quarts derrière qui envoient du jeu, qui prennent des intervalles... et pour finir, une défense de fer.

Les joueurs du MHR marqueront d'entrée de match avec une pénalité de Benoît Paillaugue. Le Leinster répondra par deux pénalités de Sexton (6-3, 17°). Le Champion d'Europe veut mettre la main sur le match et entre dans les 22m Héraultais, le ballon est envoyé à l'aile, ça avance, mais la dernière passe est mauvaise et le jeune Argentin Amorosino se jette tel un Puma sur la balle et prolonge au pied. Il se saisi de la « gonfle » et la transmet à Captain' Fufu qui récupère la balle et file à l'essai entre les poteaux sans aucune opposition ! Benoît Paillaugue ne se fait pas prier pour transformer.
 
Bref, nos Cistes font le jeu avec un Trinh-Duc intenable et un Doumayrou impressionant. L'addition aurait pu s'alourdir suite à un magnifique lancement de jeu mais l'action se termine par une perte de balle. Le Leinster, quant à lui, n'y arrive pas, bafouille son rugby avec trop de fautes et de ballons lâchés.
 
Les Héraultais montrent un autre visage que celui affiché depuis le début de saison, et mènent à la pause 13-6.
 
La bande à Galthié repart pied au plancher. Gorgodze est infatigable, il perce par deux fois, dépose les défenseurs un à un et finit par mettre les Irlandais à la faute. Trinh-Duc transforme la pénalité (16-6, 56°). Mais après l'heure de jeu, c'est un tout autre Leinster qui se présente. Il va camper dans les 22m jusqu'à la fin du match, et sera récompensé d'un essai du talonneur remplaçant, Crolin (16-13). Les Montpelliérains défendent tant bien que mal face aux assauts irlandais. Ils tiennent, ils tiennent, ils avancent même. Mais Mr.Pearson accorde une pénalité que certains jugeront contestable. Sexton la tente sous les sifflets d'un public déchaîné (16-16). Sur la sirène, le demi d'ouverture Irlandais ne manque pas sa cible et permet à son équipe d'arracher le nul.
 
Ce Montpellier, qui aura largement tenu tête aux Champions d'Europe en titre, méritait peut-être mieux.
 
Merci à nos bleus qui, enfin au complet, ont repris des couleurs (gris et jaune pour l'occasion). De bon augure pour la suite...
 
La fiche technique:
1. Leilemalefaga(17. Nariashvili 77°) - 2. Creevy (16.Van Vuuren 63°) - 3. Bustos (18.Jgenti 62°) - 4. De Marco - 5. Privat (cap.) (19. Hancke 59°) - 6. Ouedraogo (cap.) (2. Creevy 71°) - 8. Matadigo (20.Martin 40°) - 7. Gorgodze - 9. Paillaugue(21.Tomas 51°) - 10. Trinh-Duc - 11. Audrin - 12. Fernandez - 13. Doumayrou - 14. Nagusa (23. Bustos Moyano 67°) - 15.Amorosino
 
Points marqués MHR :
1 essai Ouedraogo (22°)
3 pénalités Paillaugue (3°,26°), Trinh-Duc (56°)
1 transformation Paillaugue (23°)
 
Points marqués  Leinster :
1 essai Crolin (66°)
3 pénalités Sexton (6°, 17°,80°)
1 transformation Sexton (66°)