• Association
  • Elite 1 Féminine

Léa Lenoir, la pépite montpelliéraine

Le 10 décembre 2019

Nous vous l'avons présentée dans le dernier Impact magazine comme étant une pépite, Léa Lenoir nous offre une nouvelle opportunité de parler d'elle ! En effet, du haut de ses 18 printemps, elle vient de remporter le Tournoi International de Dubaï à VII avec France 7 Féminin Développement ! Bravo à elle et à toute l'équipe pour ce beau parcours. 

Pour quelles raisons as-tu choisi de jouer au rugby et qu’est-ce-qui t’a amenée à rejoindre le Montpellier Hérault rugby?

J’ai tout d’abord commencé le rugby au collège pour « essayer » mais sans grandes convictions. Petit à petit, je me suis attachée à ce sport, je ne voulais plus m’arrêter ! J’ai donc pris ma licence et que je me suis lancée à fond dans le rugby... J'ai d'abord  joué à Béziers puis intégré la section du Lycée Jean Mermoz à Montpellier. J’ai la chance d’avoir pu bénéficier de la formation montpelliéraine. Ensuite, il était naturel de tenter l’aventure dans ce club et je suis très contente d’avoir fait ce choix !

Tu brilles au rugby à XV mais également au rugby à VII. Quels sont les secrets d’une telle réussite ? 

Je pense que les principaux facteurs sont le travail et la détermination mais aussi le plaisir ! Il ne faut pas oublier que nous jouons au rugby car nous aimons cela. Le seul fait de prendre du plaisir est un moteur qui peut pousser à faire de grandes choses ! Il faut juste réussir à saisir une opportunité quand elle se présente et ne pas la laisser filer au risque de ne pas en avoir d’autre par la suite... 

Les portes de l’équipe de France te sont grandes ouvertes avec un tout premier titre avec France 7 Féminin développement. Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris ta sélection ?

Bien évidement, la joie ! Je me suis dit que l’on m’offrait une seconde opportunité de porter le maillot de l’équipe de France. Et puis, le tournoi de Dubaï n’est pas une petite étape... Sur le moment c’est quelque chose de très motivant et d'encourageant mais rien n’est acquis. Il faut donc tirer un maximum d’expérience et être à l’écoute pour continuer à progresser.

Quel était l’état d’esprit au sein du groupe sélectionné ?

Il y avait un très bon état d’esprit que ce soit entre nous mais aussi avec tout le staff ainsi que les autres équipes de France. Le groupe développement est constitué de beaucoup de profils différents. Il y a des filles sous contrats, des filles sans contrat mais avec plusieurs années d’expérience et des plus jeunes qui mettent tout juste les pieds dans ce monde. Tout le monde est dans le partage et même dans la transmission pour les plus expérimentées. En si peu de temps on est arrivé à former un groupe de filles qui ne se connaissait pas 10 jours auparavant mais qui pourtant a pu compter sur une grande solidarité. Le groupe a très bien vécu et je pense que nous n’oublierons pas cette superbe aventure passée.

Quels étaient tes sentiments, les émotions ressenties, lors de votre victoire en finale ? 

Quand nous sommes arrivées à Dubaï et que nous avons fait notre premier entraînement collectif, on nous à tout de suite mises dans le bain en nous disant que Dubaï allait être un tournoi énorme et que nous n'étions pas là pour faire de la figuration ! Au coup de sifflet final, quand on comprend qu’on est championnes, c’est une sensation indescriptible. On est heureuses, on se dit que l’objectif est atteint, qu'on a gagné toutes ensemble ! Sur le moment, rien d’autre ne compte que de profiter du moment et de partager la joie ressentie. 

Quels sont tes prochains objectifs au rugby?

Concernant le VII, un prochain tournoi a lieu au moi de février en Nouvelle-Zélande. J’aimerai bien être sélectionnée. Pour le XV, rentrer dans mon club en ayant acquis un peu plus d’expérience et en essayant de faire un maximum de feuilles de match.