• Partenariat

Saison 2019/2020 : Bayonne

Le 20 février 2020

Une nouvelle victoire à domicile acquise dans la douleur !

Après deux semaines sans match, les hommes de Xavier Garbajosa devaient impérativement s’imposer afin d’engranger un maximum de points pour remonter vers le haut du tableau.

Dès les premières minutes, ce sont bien les visiteurs qui démarrent le mieux cette partie en mettant les Montpelliérains à la faute. Ils en profitent pour venir inscrire les premiers points (0-3, 5e). Après ces premières minutes de flottement, les Cistes sont plus incisifs et disciplinés, et ça paye. D’un joli coup de pied dans le dos de la défense, Johan Goosen envoie Nemani Nadolo aplatir le premier essai dans l’angle (7-3, 12e). Ce premier essai permet au MHR de se libérer, et dans les minutes qui suivent, les Cistes signent alors un nouvel essai, copie conforme au premier. D’un judicieux coup de pied, Benoit Paillaugue lance Nemani Nadolo qui aplatit dans le même angle (14-3, 23e). On pense alors que les Montpelliérains ont fait le plus dur. C'est sans compter sur l’abnégation des Bayonnais qui profitent d’un temps faible du MHR pour venir inscrire deux essais coup sur coup. Juste avant la pause, le MHR reprend les commandes de cette partie suite à une pénalité (17-15). Un premier acte équilibré entre les deux formations.

Nous assistons à un début de deuxième mi-temps plus haché. Les deux équipes se rendent beaucoup le ballon au pied. Sur une superbe contre-attaque sur l’aile, Yvan Reilhac va permettre aux siens de prendre une nouvelle fois la partie en main. Les Cistes intensifient les temps de jeux et c’est à nouveau ce diable de Nemani Nadolo qui vient inscrire un triplé (31-15, 53e). Comme en première mi-temps, le match est loin d’être terminé, après un long travail à cinq mètres de l’en-but du MHR, les joueurs de l’Aviron font parler la puissance et viennent remettre du suspense dans cette rencontre à l’heure de jeu (31-22, 60e). Sur un nouveau temps faible les Montpelliérains qu’on pensait à l’abri se font percer facilement la ligne défensive pour envoyer Peyo Muscarditz aplatir (31-29, 65e. Le tableau d’affichage ne bougera plus. Une vitoire tout de même pour les Cistes qui ne vont pas rejeter ces quatre points pris face à l’aviron Bayonnais

Nous espérons que vous avez passé un agréable moment durant cette rencontre, nous vous donnons rendez-vous le week-end du 21 mars pour la rencontre face aux Racingmen.

En attendant, nous vous invitons à revivre en photos cette rencontre.  

 

Galerie photo